L'émetteur - Recepteur OLGA (Résistance Norvégienne) de Michel F5XM
 

Suite à la lecture d'un article paru dans la revue RADIO BYGONE d'octobre 1991, et après contact avec l'auteur LA3BI, F5XM a reconstruit la valise radio utilisée par la résistance Norvégienne.

Following the reading of an article publishedin RADIO BYGONE October 1991 and after contacting the autor LA3BI F5XM has built a radio used by the Norvegian resistance.

 
Historique - Historical background
 

Durant la dernière guerre la résistance Norvégienne a construit ses propres matériels radio.
Le responsable de ces fabrications était SALVE STAUBO, fondateur de la société HOVDING RADIOFABRIK de Oslo.

A la veille de la guerre, cette société fabriquait 300 BCL par jour.
Pendant la guerre, elle a continué son activité en révisant des BCL confisqués par l'occupant (jusqu'à 1000 par mois). Ces postes étaient destinés à la population Allemande.

Le premier poste émetteur récepteur clandestin fut fabriqué en 1943. Les pièces étaient récupérées sur les BCL qui étaient confiés à l'usine pour reconstruction.
En effet, il était opportun qu'en cas de capture d'un poste, on ne puisse en déceler l'origine de la fabrication par l'utilisation de pièces utilisées habituellement par l'usine.
Ainsi les transformateurs moyenne fréquence de la marque Hovding avaient des boîtiers ronds. Pour les camoufler, ils étaient montés dans des boîtiers carrés réalisés pour la circonstance. De même, les condensateurs variables utilisés dans l'émetteur et le récepteur étaient des CV de BCL de provenance diverses, effeuillés pour les ajuster à la valeur requise.
Ce fut la même chose pour les lampes et les boutons prélevées sur les postes confisqués ainsi que le tube 6L6 utilisé sur l'émetteur. A l'époque, on ne trouvait pas de lampes d'émission qui étaient considérées comme matériel subversif.

Bien que s'appuyant sur les possibilités offertes par l'usine, les postes étaient assemblés à l'extérieur par une équipe de 5 à 6 personnes qui travaillaient sur des parties spécifiques dans des locaux dispersés.
En Janvier 1944, l'équipe fut rejointe par un technicien spécialiste dans les postes radio-maritime qui apporta son aide pour modifier les émetteurs afin de les faire fonctionner conformément au nouveau plan de fréquence imposé par les liaisons avec l'Angleterre.

Ainsi furent fabriqués prés de 70 postes dans la clandestinité.

In the course of world War II Norwegian resistance made up its own radio materials. In charge of this making was SALVE STAUBO, founder of the HOVDING RADIOFABRIK company in Oslo.

On the eve of the war, this company tuned out 300 BCL a day. During the war it carried on its activity by overhauling per month as many a 1000 BCL which had been confiscated by the occupying army. This sets were intended for the German population.

The first clandestine transmitter was built in 1943. The parts were reprocessed on the receivers which were entrusted to the plan for reconstruction.
For indeed it was advisable that in case a set was captured it should be impossible to detect the origin of the making by using commonly used by the plan.
Thus the, intermediary frequency transformers of the Hovding make had round box; to conceal them they were assembled in square box devised for this purpose. As well variable capacitors used in the transceiver were CV' of BCL's of various origins on which a few blades were removed in order to adjust them to the required capacitor.
It was the same for the tubes and the knobs taken from the confiscated sets and also the tube 6L6 used on the transmitter as in those days the transmitting tubes considered as subversive materials were not available.

Although dependent on the possibilities offered by the plant, the set were assembled outside the plant by a team of 5 to 6 persons who worked on the specific parts in places well apart; in January 1944 a technician specialised in maritime radio joined the team and brought his help to modify the transmitters in order to make them work in accordance with the new frequency plan imposed by the qso with U.K.

That's how about 70 set were assembles underground.

 
Description du matériel - Description of the material
 

Comme ses homologues anglais de l'époque, le poste est constitué de 3 modules.

- Le bloc d'alimentation fonctionnant sur le secteur ou une batterie de voiture de 6V. A cet effet une valve 6X5 et un vibreur sont utilisés.

- Le bloc émetteur équipé d'une seule lampe 6L6. Il est piloté quartz dans la gamme de 3 à 4 Mhz et peut travailler jusqu'à 8 Mhz en doubleur (montage TRI-TET ).
Le circuit de sortie est un circuit en PI pour un fil de 25 mètres.
Un mili-ampèremètre permet de mesurer le courant plaque du tube.
Une ampoule permet de vérifier l'accord du circuit en PI .

- Le récepteur est un superhétérodyne 2 gammes d'ondes courtes (3 à 7 Mhz et 7 à 16 Mhz).
Il est équipé de 3 lampes doubles ce qui permet de réaliser un poste à 6 lampes.
Le premier tube ECH21 est utilisé en changeuse de fréquence avec oscillateur local intégré.
Le second tube ECH21 en ampli FI pour sa partie pentode et en ampli BF pour casque pour sa partie triode.
Le troisième tube 6C8 (6SN7 ou 6N7) est utilisé en détecteur de produit et BFO pour la CW ou détecteur plaque pour L'AM.
La valeur de la FI est de 465 Khz .

Les dimensions de chaque module sont: longueur 28,5 hauteur 15,5 épaisseur 11,5.
Les modules sont installés dans une valise de 52x30x15 cm.
Le poids est de 12Kg.
C'est un gros poste pour une valise mais pas tellement plus gros que la B2 Anglaise.

Like its English homologues of the time, the material is made up 3 modules.

- The power supply working on the mains or on a 6 V car battery. To that end a rectifier 6X5 and a vibrator are used.

- The transmitter block equipped with one 6l6 valve. It is a quartz controlled in the 3 to 4 Mhz and can work as far as 8 Mhz in dubbing (TRI-TET assembly).
The output network is a PI network for a 25 meter wire.
A milli-amperemeter enables one to measure the plate current of the tube.
A bulb enables one to check the tuning of the PI network.

- The receiver is a superheterodyne with to short wave ranges (3 to 7 Mhz and 7 to 6 Mhz).
It is equipped with three double tubes, which makes it possible to achieve a 6 tube set.
The first ECH 21 tube is used as a frequency converter with a local built-in oscillator.
The second ECH 21 tube is used as an IF amplifier for its pentode part and an AF amplifier for headset, for its triode part.
The third 6C8 (6SN7 or 6N7) tube is used as a product detector and BFO for the CW or plate detector for the AM.
The value of the I.F is 465 Khz .

The size of each module are : length 28,5, height 15,5, thickness 11,5 .
The modules are set in a 52x30x15 cm
T he weight is 12Kg.
It is a big radio set for a case, but no so very big as the English B2.

 
Performances - Performances
 

L'émetteur délivre une puissance de 5 watts il est piloté par un quartz.

Le récepteur est assez sensible (1 microvolt en CW et 10 microvolts en AM).
Sur le matériel reconstruit par mes soins, le gain du récepteur en CW est de 95 dB.
Un signal de moins 95 DBM donne 1 mW dans le casque et un signal de moins 110 DBM est encore audible.
La sélectivité est tout à fait normale pour ce genre de récepteur, un seul étage FI réalisé avec des transfos 472 KHz de BCL d'époque (blindage 50mm).
J'ai relevé 6 KHz à 6 dB et 10 KHz à 40 dB.

Son point faible est la fréquence image sur le 14 Mhz que l'on reçoit mélangée avec les stations de radiodiffusion du 15 MHz.
Cela est tout à fait normal sur un récepteur qui n'a pas d'étage HF et qui n'est qu'un BCL équipé d'un BFO.

Malgré sa sélectivité très moyenne, l'ensemble m'a permis de réaliser de confortables QSO sur la bande 80 mètres et 40 mètres dans de très bonnes conditions, avec des antennes diverses, comme un fil de 10 mètres même sur la bande 80 mètre, le soir quand la propagation est bien établie.

Des liaisons avec les stations britanniques ont été établies sans problème sur ces deux bandes.

The transmitter delivers a 5 watt power and it is a quartz controlled.

The receiver is fairly sensitive (1 microvolt in CW and 10 microvolts in AM).
On the equipment i myself rebuilt, the receiver gain in CW is 95 dB.
A minus 95 DBM signal give 1 mw in the headset and a mimus 110 DBM signal is still audible.
The selectivity is quite normal for this kind of one stage IF receiver achieved with a 472 Khz old BCL transformer (screening 50 mm)
I raised 6 Khz at 6 dB and 10 Khz at 40 dB.

Its weak point is the picture frequency on the 14 Mhz which received
which has no HF stage and is but a BCL equipped with a BFO.

In spite of its quite medium selectivity, the whole of it enables me to achieve comfortable QSO on the 80 meter and 40 meter range in very good conditions with various aerials such a 10 meter wire even on the 80 meter band in the evening when the propagation is steady.

Connections with British stations have been conveniently established on this two bands.

 

Mes remerciements à: LA3BI pour la communication de ses dossiers à G3IFF du MWARS pour ses encouragements et les essais sur l'air. Ainsi qu'a mes amis du CHCR pour leurs conseils.

Thanks to LA3BI for communicating his files, to G3IFF of MWARS for his encouragement's and air trials, as well as to my friend of the CHCR for their advice.

 
Matériel de mesure :
Voltmètre numérique METRIX MX545
Voltmètre HF HELWETT PACKARD 410B
Q mètre BR250A
Générateur HF HELWETT PACKARD 606B
Compteur de fréquence METRIX DX443A
Millivoltmètre BF FERISOL
Oscilloscope TEKTRONIC 647A
Bird 43
Fréquencemètre BC221
Measuring equipment :
Digital voltmeter METRIX MX545
HF voltmeter HELWETT PACKARD 410B
Q meter BR250A
HF Generator HELWETT PACKARD 606B
Frequency meter METRIX DX443A
Millivoltmeter AF FERISOL
Oscilloscope TEKTRONIC 647
Bird 43
Frequency meter BC221
 
Bibliographie :
OLGA PROSJEKTET Erling Langemyr ,
LA3BI The story of OLGA RADIO BYGONE October 1991, LA3BI
Les émetteurs ondes courtes de petite puissance E Cliquet F8ZD (1947)
Comment recevoir les ondes courtes Giniaux (1947) Radio Service''Handbook francais (1949) µ
'' Radio Amateur Hanbook ARRL 1948
L'armement clandestin P Lorain
Bibliography :
OLGA PROSJEKTET Erling Langemyr ,
LA3BI The story of OLGA RADIO BYGONE October 1991, LA3BI
Les émetteurs ondes courtes de petite puissance E Cliquet F8ZD (1947)
Comment recevoir les ondes courtes Giniaux (1947) Radio Service''Handbook francais (1949) µ
'' Radio Amateur Hanbook ARRL 1948
L'armement clandestin P Lorain
 
Schemas - Diagrams
 
Cliquer sur les schemas pour les avoir en haute resolution
Click on diagrams to see them in high resolution
 
planche n°1 : Récepteur de radiodiffusion utilisant 2xECH3 en changeuse et en FI (radio service)
Figure n°1 : BCL receiver using 2xECH3 in converter and in IF (radio service)
 
 
Figure n°2 : Récepteur OLGA utilisant 2xECH21 en changeuse et en FI
Figure n°2 : OLGA receiver using 2xECH21 in converter and in IF
 
 
Figure n°3 : Alimentation et Emetteur
Figure n°3 : supply and transmitter
 
 
Figure n°4 : Châssis du récepteur
Figure n°4 : receiver subframe
 
 
Figure n°5 : Châssis de l'émetteur
Figure n°5 : transmitter subframe
 
 
Figure n°6 : Châssis de l'alimentation
Figure n°6 : supply subframe
 
 
Photos - Pictures

Recepteur OLGA
Face et arrière

OLGA Receiver
Front and rear

 

Emetteur OLGA
Face et arrière

OLGA transmitter
Front and rear

 

Alimentation OLGA
Face et arrière

OLGA Power supply
Front and rear

 

VALISE RADIO ASSEMBLEE ASSEMBLED RADIO CASE
 

OLGA PRETE A L'EMPLOI
OLGA READY TO RUN
 
> >